Réforme de la formation

Les grands axes de la réforme de la Formation professionnelle ont été présentés le 5 mars dernier par l'actuelle Ministre du travail Muriel Pénicaud.

 

- Monétisation du Compte Personnel de Formation. Crédité depuis le 1er janvier 2015 de 24 heures par an pour un poste en CDI (à temps complet et temps partiel) pendant 5 ans puis 15 heures par an pendant 2 ans pour cumuler à 150 heures en 2021 (ou au delà suivant les abondements prévus par les conventions collectives) le financement dépend de l'Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) dont relève l'employeur. Le coût horaire de formation peut varier du simple au double suivant les OPCA et les régions. A titre d'exemple, une heure de formation est financée par UNIFORMATION (l'OPCA du monde associatif) 56 € de l'heure. 

 

 

La réforme ramène donc à 20, 33 € le coût horaire d'une formation  pour un salarié d'association (500/24) pour les plus qualifiés et à 33,33 € pour les moins diplômés (niveau infra IV).

 

- Création d'une application mobile dès janvier 2019 pour créer un lien direct entre les actifs et les organismes de formation.

 

- Mise en place d'un CPF de transition en remplacement du CIF (Congé Individuel de Formation).

 

-Création d'une nouvelle instance : "France compétences" , en charge de ces futurs dossiers.Son rôle sera de réguler la qualité et le coût des formations ainsi que d'assurer la péréquation interprofessionnelle en matière d'alternance et de formation des TPE et des PME.

Cette nouvelle agence nationale sera constituée de la fusion du CNEFOP, de la COPANEF et du FPSPP.

 

- Fin de la mission de collecteur de la cotisation des entreprises à la formation professionnelle OPCA, l'URSSAF assurera désormais cette mission

 

- Réduction de moitié du nombre des OPCA à un par filière.Rebaptisés opérateurs de compétences leurs nouvelles missions seront de financer les CFA, réfléchir aux futurs métiers de la branche et co construire les diplômes.

 

- Plus d'argent sera dirigé vers les TPE/PME (moins de 50 salariés) afin que les fonds de la formation professionnelle ne bénéficient pas essentiellement aux salariés des grosses entreprises.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0